Identité et projet de vie
  Notre vie nous oblige  en permanence à faire des choix. Et selon les principe de cause à effet, ces choix nous amènent dans des situations agréables ou désagréables, où il nous faudra faire d’autres choix, et ainsi de suite. Beaucoup d’entre nous se positionnent naturellement dans le monde des effets, comme victime du système, de la matrice. Or, le plus souvent , ce qui nous arrive résulte exclusivement de nos choix antérieurs.

Si nous nous plaçons dans le monde causal, au contraire, nous envisageons que nos choix construisent notre vie. Alors nous Maîtrisons notre vie. Mais pour faire le bon choix, il faut être en connexion avec notre projet de vie. Et pour cela il nous faut être sur notre identité .

Nous conviendrons que nous sommes sur notre identité tout le temps que notre adn mute .Et que dès lors qu’il cesse de muter, nous perdons notre identité.

En fait , si nous perdons notre identité, nous perdons contact avec notre projet de vie. Nous serons alors amené, par manque d’informations, de repères précis à faire des choix erronés, qui nous amèneront a des situations de conflits.

Nous aurons alors l’impression de mal vivre, d’échouer, nous perdrons confiance en nous, nous échouerons.

Etre sur son identité= faire le bon choix

Quand perdons nous notre identité :

L’une des causes première de la perte d’identité est le conflit. Un conflit est une situation qui nous procure de la souffrance et dont ne nous pouvons pas sortir. Par exemple , mort d’un proche. Viol, innondation…

Nous sommes confrontés, jour après jour a des situations dans lesquelles nous sommes en conflit .Cela peut être très peu conflictuel, ou au contraire très conflictuel .Ne cherchons pas a quantifier l’importance du conflit .Il dépend de chaque individu .Quoiqu’il en soit, en fonction du stress ressenti dans une situation donnée, pour un individu donné, celui-ci peut quitter son identité, momentanément ou définitivement.

Nous pouvons nous même ressentir cette perte d’identité :

Lorsque nous rencontrons dans notre existence, dans notre quotidien, des difficultés à réaliser ce que nous souhaitons entreprendre; lorsque nous sentons beaucoup de tristesse, ou de peur, ou de colère; lorsque nous sommes anxieux; lorsque nous tombons malade tout simplement; dans beaucoup de cas cela vient que nous ne sommes plus sur notre identité.

Nous checherons alors en premier lieu sur quelle identité nous sommes : une identité masculine, féminine, ou sans identité .Nous pourrions dire qu’être sans identité correspond a une fixation sur un objet, ou encore une situation en elle même. Par exemple :

Décès d’un père : identité masculine

Décès de la mère : identité féminineIncendie de la maison : sans identitéRelation amoureuse : identité du partenaire ( cette situation est plus facile a ressentir :par exemple je suis incapable de faire quelque chose sans l’être aimé)

L’identité est fondamentale. Si nous sommes sur l’identité d’une autre personne, nous allons agir et réagir en fonction de la qualité de

l ’évènement ayant crée le conflit en rapport a cette autre personne. Car en fait il faut toujours ramener le stress à un conflit. notons que le conflit certainement le plus important dans l’absolu est celui nous confrontant à la mort.  En effet la perte définitive d’un être aimé est un conflit majeur , dans le sens où , nous n’avons aucun interlocuteur, si ce n’est le divin !Nous prendrons donc de mauvaises décisions, nous ferons de mauvais choix, nos actions seront fausses, et nous aurons le sentiments d’échec.

Avant toute chose, avant n’importe quel autre travail, il est important de se remettre sur son identité. Certaines personnes sont naturellement et définitivement sur leur identité, mais elles sont rares. Pour la plupart d’entre nous la rencontre avec des évènements traumatisants

émotionnellement, nous amène à changer d’identité, et dans certains cas, plusieurs fois dans une vie. Nous pouvons donc affirmer sans réserve, que nous sommes probablement pas sur notre identité, et que ceci explique pour bon nombre d’entre nous le mal-être que nous ressentons, ce mal de vivre.Dans une société, où la pression exercée grandit sans cesse, où le stress est de plus en plus fort, la perte d’identité est quasi certaine. D’où l’importance de réaliser un travail de  développement personnel

Etre sur son identité signifie que nous sommes en connexion avec notre ADN, et que notre ADN poursuit sa mutation tout au long de notre vie.

. Nous avons dit que nous perdons notre identité, lorsque suite à un choc émotionnel important, les membranes de toutes ou partie de nos cellules deviennent imperméables. Nos cellules agissent ainsi pour se protéger en fonction de la densité du choc émotionnel. Par exemple, la perte d’un être cher, peu nous bloquer pendant de nombreuses années sur l’identité de cette personne.  

Nous agirons alors en fonction de l’accord de cette personne, inconsciemment, ou encore pour nous opposer à cette personne. Mais il est probable que nous ne serons plus libre de nos décisions et de nos actes. La perte de l’identité se traduit immédiatement par la perte de liberté.

La perte de liberté se traduit par la dépendance à une personne ou encore à des drogues.

Compte tenu que la vie nous confronte a des situations de plus en plus stressantes, et a de plus en plus de conflits, nous avons de nombreuses occasions de perdre notre identité, tout au long de la journée.

D’où l’intérêt de se remettre sur son identité plusieurs fois pas jour.

Il s’agit là en fait d’une hygiène de vie. Si nous comparons une cellule, que nous voyons avec nos yeux d’humain, composée d’une membrane, d’un cytoplasme et d’un noyau; si nous voyons ces cellules comme une cellule familiale, nous pourrions comparer la membrane de cette cellule avec tous les moyens de communication qui nous relient avec le monde extérieur. Lorsqu’une cellule a une membrane imperméable, cela signifie qu’elle a rompue tous les moyens de communication avec l’extérieur.

A l’identique si nous refusions d’ouvrir les volets, de lire le courrier, d’écouter la radio, de sortir, de rencontrer d’autres personnes.

Pour anecdote, lors de la guerre de Bosnie, une jeune femme a été retrouvée alors qu’elle se terrait dans une grotte en pleine foret, persuadée que la guerre continuait toujours. Cette femme agissait en fonction de la guerre même si cette guerre n’existait plus .Toutes ces décisions étaient conditionnées par la peur de cette guerre pourtant terminée. Il est évident que cette jeune femme avait perdue son identité.

Et bien, notre identité c’est exactement la même chose.Lorseque nous avons perdu notre identité au profis d’une autre identité, nous agissons en fonction de cette autre identité.

Nous perdons alors toute liberté dans nos décisions et dans nos actions parce que nous avons perdu notre identité propre.

Pour se remettre sur son identité

le CD "Identité perdue" est l'outil indispensable.

Pour en savoir en plus

 
 
Boulimie   Anorexie   Dépendances   Gestion du stress  

Perte d'identité

  Phobies   Séxualité   Insomnies   Poids  
Page d'acceuil   Qui sommes nous?   Vos impressions   Liens partenaires   Thérapeutes   Points de vente
Google